mardi 6 mai 2014

Laisse bruler d'Antoine Dole



Laisse bruler d'Antoine Dole

 

Broché: 224  pages

Éditeur :  Sarbacane
Parution: 28 février 2006


Collection :  Exprim'
 

Il y a Noah, éternel étudiant, qui se gave de rancœur et de médicaments depuis qu'un certain Julien l'a anéantie,. Ses journées, il les passe assis sur un banc, en bas de l'endroit où c'est arrivé. Il y a Maxime, scénariste- télé raté, qui tombe amoureux de Noah juste au moment où celui-ci rompt avec lui - et ce qu'il croit d'abord être une banale rupture fait exploser sa vie. Et puis il y a Julien, animateur- vedette d'une chaîne câblée, qui s'éveille nu, dans une cave... ligoté à une chaise. Noah, Julien, Maxime : trois trajectoires qui se croisent et s'embrassent pour mieux s'embraser. A l'origine de ce triangle noir, un secret abyssal ; le brasier d'une plaie ouverte qui consume les êtres et les pousse aux pires folies.
Mon avis : Comme vous le savez déjà, Antoine Dole est mon auteur chouchou, je remercie donc ma petite Lucie des éditions Sarbacane pour avoir eu la gentillesse de m'envoyer ce roman en service presse car je peux vous dire que c'est un véritable coup de cœur. Mais que d'émotions mon dieu ce livre m'a apporté, que de sentiments forts j'ai ressenti à la lecture de ce roman, c'est une bombe à l'état brut que je viens de refermer et que je ne suis pas prête d'oublier.

Du coté de l'histoire : Nous suivons l'histoire de trois jeunes hommes: Noah, Julien et Maxime. Noah est un  étudiant qui se gave de médicaments, mal dans sa peau, il s’invente une rupture amoureuse pour cacher un terrible secret qu'il veut à tout prit oublier en se construisant aux yeux des autres(mais aussi à lui même )  une rupture amoureuse des plus classiques. Il multiplie alors les conquêtes et les aventures d’un soir pour tenter d’oublier cette tragique affaire. Maxime est un scénariste raté qui n’arrive pas à aligner deux lignes. Le jeune homme est amoureux de Noah, mais celui-ci vient de mettre fin à cette relation. Julien est le sublime présentateur vedette d’une chaîne de télévision, maillon de ce désastre, qui se retrouve, bien malgré lui, au cœur de cette histoire.

Du coté de l'écriture : Comme toujours l'écriture d'Antoine Dole est exceptionnelle, ici, le livre est découpé en quatre actes dont les titres sont très évocateurs( Éclosion, combustion, brasier, extinction). Nous alternons la lecture  avec les ressentis des trois protagonnistes, ce qui nous permet de bien rentrer dans la peau et surtout l'esprit de chaque jeune homme. Le suspens  de ce récit est véritablement intense et cela grâce à  l'écriture percutante de l'auteur. Dès les premières lignes, il nous pénètre l'esprit, nous captive tandis que l'histoire et ses personnages accaparent  notre attention et nous donne envie de tout savoir du pourquoi et comment ils en sont arrivés là. 
Comme toujours, dans les romans d'Antoine Dole, les caricatures sont évitées et il nous livre des personnages authentiques et réalistes, des personnages pour lesquels on s'attache, on s’imprègne de leurs sentiments, leurs qualités mais aussi leurs défauts et on s'enfonce avec eux dans leurs émotions si justement décrites.     

Dans ce roman, on nous parle d'amour, de secrets, de pulsions, de sentiments forts mais aussi de détresses et de folie. Ce désespoir et cette folie noire que peut engendrer un acte qui s'est déroulé pourtant six années auparavant  mais qui peut mettre en l'air non pas une vie mais plusieurs mais je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler cette magnifique histoire.
 
En conclusion: Je comprends pourquoi, lors de ma rencontre avec Antoine Dole au SDL, il m'avait dit que ce livre était son préféré et qu'il fallait absolument que je le lise, parce que franchement ce livre est une pure merveille, c'est des  émotions fortes, indescriptibles, des sentiments avec lesquels on ne ressort pas indemne vraiment, je suis encore sous le choc de cette lecture qui wow!! m'en a mis plein l'esprit. C'est du Grand Antoine Dole, je vous assure.
Je n'est qu'un conseil à vous donner : Lisez-le si vous avez aimé je reviens de mourir vous adorerez celui-là. Pour ceux qui ne connaissent pas Antoine Dole alors foncez!!!

Extraits:    

Je regarde autour de moi et je les vois qui sourient, se pavanent et glissent les uns sur les autres. Pour moi c'est rugueux, leur monde. C'est du crépi. Et au moindre rebond j'aggrave un peu plus les blessures : la solitude est chez moi une question de préservation.
Vivre c'est à l'intérieur de ça. Survivre c'est en dehors. Ma vie à moi est une obsédante imperturbable quête de souffle, je n'ai pas de poumons, que des branchies, et des branchies ça ne me sert à rien, vu que j'ai trop les pieds sur terre. 


S'agirait d'être désolé de suinter, quelle que soit l'infection, ravaler le pus, manger la douleur. Il faudrait écouter ceux qui disent comment être une bonne plaie commode et agréable. Il faudrait geindre oui, mais de telle ou telle façon. S'agirait de leur cracher tout le pus au visage, et qu'ils n'existent plus, qu'ils disparaissent enfin, tous ces gens qui croient savoir ce qu'il faut faire pour être une victime respectable. 
 
 Le site de l'auteur
  

http://editions-sarbacane.com/category/romans/

Cette lecture fait partie de mon challenge Jeunesse/Young Adult [2013-2014]

  

 
 
 
 

1 commentaire:

  1. je ne connais pas du tout cet auteur, mais ce que tu en dit donne envie!

    RépondreSupprimer