dimanche 18 juin 2017

Le phénomène Philomène d'Emmanuelle Cosso-Merad

Le phénomène Philomène d'Emmanuelle Cosso-Merad
 
Broché: 250 pages
Éditeur : Sarbacane
Parution : 07 juin 2017
Collection: Pépix
 
10€90

amazon.fr
Anatole et l'école, c'est une longue suite de rendez-vous manqués. Il faut dire qu'avec sa dégaine d'ado balourd et sa tignasse de cheveux qui lui tombent devant les yeux, il n'a pas l étoffe d un héros. Du moins, à première vue. Car en regardant mieux, on pourrait s apercevoir qu il a un sourire craquant... et aussi un don : celui de voir les fantômes.
Le fantôme de Philomène, une jeune fille morte en 1870, dans l accident de la filature qui se tenait à la place du collège.
Repérer un fantôme, c est déjà pas banal. Mais
quand ce fantôme vous apprend qu un grave danger menace la vie de tous les élèves et que vous seul pouvez les sauver, ce rendez-vous-là, pas question de le rater !


Mon avis: Je tiens à remercier les éditions Sarbacane pour l'envoi de ce roman de leur collection Pépix dans le cadre de notre partenariat, en effet comme vous le savez, j'adore cette collection qui s'adresse aux jeunes lecteurs à partir de huit ans mais qui régale également les plus grands  comme moi qui ont gardé leur âme d'enfant et je peux vous dire que de passer quelques moments avec cette collection s'est tout simplement agréable et elle rend de très belle humeur mais bon passons et parlons de cette histoire que nous propose ici Emmanuelle Cosso-Merad. Une belle histoire d'amitié entre un jeune adolescent  qui n'aime pas franchement l'école , est plutôt solitaire mais qui va faire une très belle rencontre en la personne de Philomène , une jeune fille , je dirais une petite fantôme de son age  que seul Anatole, notre héros peut voir et entendre. Une belle histoire d'amitié sur fond de fantastique.

Du coté de l'histoire: Nous faisons la connaissance d'Anatole, un jeune adolescent qui n'est pas franchement attiré par l'école, il a très peu d'ami et s'ennuie pas mal. L'histoire est racontée par Juliette, une des seules adolescentes qui trouve Anatole assez sympa et qui va nous conter l'histoire de ce garçon au vu de ce qu'il a bien pu lui dire et ce qu'elle a constaté par elle-même.  Alors qu'Anatole s'installe à sa place dans la classe et qu'il s’apprête une fois de plus à partir dans ses pensées, il s’aperçoit qu'une jeune fille est assise à coté de lui, une nouvelle élève bien particulière, très jolie et qui à l'air plutôt bizarre. Il est surpris de ne pas avoir entendu qu'une nouvelle élève arrivait dans sa classe mais comme il a souvent la tête dans les nuages il a surement pas fait attention. Après quelques minutes, il se rend compte que quelque chose cloche et à l'impression que seul lui la voit , personne ne fait attention à cette nouvelle venue, bizarre.
Philomène va lui apprendre qu'elle est un fantôme qui vit dans ce collège depuis 1870, l'année où celui-ci était encore une filature et que le bâtiment à entièrement brulé faisant beaucoup de morts dans cet incendie. La jeune fantôme va alors lui raconter un peu sa vie mais surtout elle va le prévenir qu'un important incendie va avoir lieu et qu'il faut tout faire pour sauver les élèves et le personnel de ce collège et que seul lui peut sauver tous ces gens...

Du coté de l'écriture: J'ai adoré découvrir la plume d'Emmanuelle Cosso-Merad, elle est fluide, agréable et complètement adaptée aux jeunes lecteurs.
Les personnages sont très attachants et j'ai eu un beauccoup de cœur pour ce jeune Anatole. J'ai trouvé le sujet très intéressant et assez surprenant. 
Pas de bonus cette fois-ci, la marque de fabrique de cette collection, j'ai été assez surprise mais franchement cela n'a absolument rien gâché à ma lecture. Dès les premières pages j'ai été embarquée dans cette histoire et les pages ont défilées très rapidement. J'ai beaucoup aimé également la fin et je n'aurais pas rêvé mieux...
J'ai adoré les illustrations de Nathanaël Ferdinand, je les trouve fabuleuses et elles accompagnent à merveille cette histoire.
Le principe que cela soit la jeune Juliette qui raconte cette histoire est également une belle chose et j'avoue que je me suis bien amusée en lisant ce roman jeunesse. 
Beaucoup d'humour et d'émotions dans l'histoire de Philomène et Anatole et j'avoue que la jeune fantôme en fait voir de toutes les couleurs au  jeune  adolescent  pour notre plus grand plaisir.

En conclusion : J'ai tout aimé dans ce roman, le thème, les personnages et l'histoire en elle-même m'a fait passer un très joli moment livresque.
Je ne crois pas aux fantômes mais j'avoue que la jeune Philomène serait bien une petite fantôme que j'aimerais rencontrer, je suis certaine que cette histoire plaira aux enfants à partir de huit ans mais franchement les plus vieux peuvent aussi le lire et passeront un superbe moment.
Un roman jeunesse à mettre entre toutes les mains que je vous recommande et n'hésitez pas à l'offrir aux enfants de votre entourage.

Frissons, suspens, humour et amitié sont aux rendez-vous dans ce nouveau pépix. 
Une lecture idéale pour les vacances qui arrivent.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire