samedi 13 décembre 2014

La tête dans les choux de Gaia Guasti

La tête dans les choux de Gaia Guasti
 
Broché: 152 pages
Éditeur : THIERRY MAGNIER
Parution :  12 avril 2013
Collection : photo roman
 
9€50
MA NOTE: 6/10



http://www.amazon.fr/gp/product/274992328X/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=274992328X&linkCode=as2&tag=leledeva-21&linkId=OA2HHR4VF5YPFIEWamazon.fr

Quelle belle aventure que l'installation dans un hameau ardéchois pour cette famille de Parisiens. Mais il y a tout apprendre de la nature et des habitants. Margotte observe avec humour sa nouvelle vie. 




Mon avis: J'ai lu ce livre dans le cadre du prix des incorruptibles 2014-2015, dans la sélection 5ème/4ème. Vendredi, à lieu la première rencontre adultes/adolescents de mon collège et à cette occasion, j'ai emprunté cet exemplaire à mon CDI afin de pouvoir donner mon ressenti aux enfants inscrits à cette session.

Du coté de l'histoire: 
Margotte,est  une jeune adolescente de 13 ans, elle est heureuse, entourée de sa famille assez particulière. Sa mère,  râle tout le temps, son père, vit attaché à sa caméra et sa petite sœur, Clairette, âgée de 4 ans est toujours contente. Son rôle à elle, c’est de réfléchir en silence.
Elle apprend un soir qu’elle et sa famille vont quitter la ville pour aller s’installer en Ardèche, dans un tout petit village perdu. Cette décision prise par sa mère, qui elle, a envie de changer d’air n'est pas spécialement appréciée par la jeune adolescente qui n'a aucune envie de quitter amis et la vie citadine pour se retrouver perdue au fin fond de la campagne. Mais arrivée dans le petit village, alors que son père et Clairette dépriment, Margotte, elle, tente de trouver sa nouvelle place dans ce coin perdu, entourée seulement de 17 voisins et d’une école à une heure de route de là.

Du coté de l'écriture: Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est le côté « vie quotidienne simple » c’est une situation presque banale que vit notre jeune héroïne: un simple déménagement. Les parents décident un jour d’un retour à la « nature » même si les enfants ne sont pas d'accord.
Margotte, est une jeune fille intelligente et très discrète qui subit  donc ce déménagement. Pleine d’humour, elle nous brosse le portrait du monde rural sans être moqueuse ou méchante.

En conclusion: J’ai apprécié la présentation de ce nouvel environnement vu des yeux d'une toute jeune adolescente: il y a dans ce joli récit, les familles de pure souche qui restent souvent entre elles, les touristes qui viennent et repartent et il y a les nouveaux venus comme la famille de Margotte, qui sont généralement des citadins qui ont décidé un jour, de revenir à la source et de devenir des écolos purs et durs.

L’intrigue reste en elle même simple et logique. Les premiers mois sont difficiles, il y a des déconvenues, Margotte se sent plus seule que jamais, comme d’habitude, il est difficile de se faire accepter dans un petit cercle déjà bien fermé mais ce livre va nous faire découvrir l’entraide entre les voisins et l’intégration de la petite famille.

L'écriture est simple, bien adaptée à cette tranche d'âge, l'histoire est sympathique et montre avec humour l'intégration de citadins dans le monde rural
je pense que cette petit histoire assez courte passionnera pas mal d'adolescents mais peut être plus les citadins que les ruraux enfin de compte.

 

Cette lecture fait partie de mon challenge Jeunesse/Young Adult [2014-2015]

 


Lu dans le cadre du prix des incorruptibles 2014-2015

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire