lundi 11 septembre 2017

Principal de collège ou IMAM de la république ?par Bernard Ravet

Principal de collège ou imam de la république ?par Bernard Ravet

Broché: 240 pages
Éditeur : Kero
Parution : 23 août 2017
Collection: Kero Document
16€95
amazon.fr
Quinze années durant, Bernard Ravet s’est tu. Parce que son statut de principal de collège le lui imposait – le devoir de réserve du fonctionnaire. Parce que, dans les collèges de ZEP classés «  Violence  » qu’il dirigeait, les journées étaient rythmées par une alternance du grave et de l’urgent qui ne laissaient pas une seconde à l’introspection. Mais aussi pour ne pas craquer.

Aujourd’hui à la retraite, il s’est décidé à parler. À raconter sa vie, qui est celle de tout le personnel envoyé dans ces établissements ghetto. La violence. La montée du religieux. Les familles au mieux absentes, au pire fracassées. L’hypocrisie et le clientélisme des politiques. L’immense solitude des personnels de direction et des enseignants qui ressentent un profond sentiment d’abandon par leur hiérarchie.
Une vie qui tient de celle du commissaire de police, du directeur d’ONG pédagogique et, de plus en plus, face à la montée du religieux, d’imam de la république. Avec, pourtant, chevillée au corps, la conviction qu’il est encore possible d’agir pour que des élèves otages de leur environnement échappent à cette fatalité. 

Mon avis : Je remercie tout d'abord les éditions Kero et la plateforme NetGalley pour l'envoi de ce roman dans le cadre d'un partenariat. Dès que j'ai vu la parution de ce document, j'ai tout de suite eu envie de le découvrir, travaillant moi même dans un collège depuis déjà quelques années, j'étais curieuse de lire ce que Bernard Ravet avait écrit et j'avoue que j'ai été hallucinée et extrêmement touchée par son témoignage. Travaillant dans un établissement de province relativement calme et même si on s’aperçoit  progressivement du changement des mentalités des élèves et familles depuis quelques années je peux me considérer comme privilégiée car tout ce que raconte Bernard Ravet est à notre échelle beaucoup plus modéré et j'avoue qu’heureusement car ce qu'à enduré ce principal est franchement déstabilisant et je lui porte mon chapeau pour son dévouement au cours de toutes ses années de fonction.


Du coté de l'histoire: Nous rencontrons Bernard Ravet, Principal de collèges dans les bas quartiers de Marseille, il va avec une certaine ironie et une extrême bienveillance nous raconter son parcours professionnelle et les nombreuses embuches qu'il a pu découvrir lors de sa vie qu'il a complètement dévouée à son travail et aux enfants qui sont passés dans ses établissements.  

Du coté de l'écriture: J'ai tout simplement adoré la plume de cet auteur et les points qu'il a pu aborder dans ce livre, entre ses débuts assez chaotiques d'un petit garçon dyslexique qui rêve d’être instituteur et qui grâce à sa persévérance et à sa volonté a gravit avec brio tous les échelons de la vie en devenant comme il le voulait cet instituteur puis ce principal de collège dévoué pour ses élèves affrontant avec obstination toutes les embuches, la violence et cette montée du fanatisme religieux aux abords et dans ses établissements considérés comme difficiles. Cet homme qui a tout fait pour défendre les valeurs de la République et de ses enseignements et qui a été laissé pour compte par l’état et l'éducation nationale. Toujours habité par cet envie de défendre les valeurs de l'enseignement et toujours avec cette hargne à insuffler le droit chemin à ces enfants souvent perdus . Très bel hommage également à tous ses collègues enseignants et ceux de la vie scolaire qui se sont battus à ses cotés durant toutes ses années. J'ai été j'avoue vraiment émue par ce que je viens de lire, toutes ses choses cachées qui doivent restées secrètes mais que nous vivons à petite ou grande échelle et cette volonté de cet homme m'a complètement touchée. Un livre coup de poing qui j'espère pourra faire bouger les choses ( même si je suis très loin d'y croire). 

En conclusion: C'est un excellent document que je viens de lire, un livre qui révèle beaucoup de choses et surtout qui montre la volonté de cet homme à essayer de faire bouger les choses, à tenter d'aider tous ses enfants défavorisés qui sont passés dans ses établissements, à lutter contre cette montée incessante de la violence. Cet homme qui s'est battu cœur et âme pour l'institution à laquelle il croit mais qui malheureusement a été complètement laissé pour compte par l’État, heureusement aidé par les policiers qui ont été pour lui d'un secours exemplaire et entouré par une poignée d'enseignants qui comme lui ont cru aux valeurs de cette république et de ses enseignements .
Un livre coup de poing, coup de gueule je dirais même qui montre avec justesse et authenticité les dessous de l'enseignement. 
Je vous le conseille vraiment et je lui met un coup de cœur pour le contenu de ce livre mais aussi pour toute cette vie que Bernard Ravet a passé au service des enfants et de leur famille, pour cette dévotion sans faille, son obstination et cette bienveillance, pour ce que à quoi il a cru et il s'est battu pendant tant d'années en espérant vraiment que ces révélations feront peut être bouger les choses du coté de l'Éducation Nationale.

http://www.editionskero.com/ouvrage/principal-de-college-ou-imam-de-la-republique


Aucun commentaire:

Publier un commentaire