vendredi 16 octobre 2015

Double Je d' Anita Fernandez


Double Je d'Anita Fernandez 

Broché: 280 pages
Éditeur : Chèvre-feuille étoilée
Parution : 12 novembre 2015
Collection: 
D'un noir, l'autre
10€00
amazon.fr  

Annie, 40 ans, est discrète et raisonnable. Un jour, sa sœur jumelle Anna, dont elle ignorait l'existence, entre dans sa vie. Cette dernière s'insinue progressivement dans son quotidien et prend peu à peu le contrôle de sa vie. Le récit d'une emprise qui va jusqu'à l'escroquerie.

Mon avis: Je remercie tout d'abord Babelio pour cette masse critique et les éditions Chèvre-feuille étoilée pour l'envoi de ce roman.

Du coté de l'histoire: Un jour, Annie quarante ans voit débarquer dans sa vie une sœur jumelle qu'elle ne connaissait pas jusque-là, celle-ci prénommée Anna va faire intrusion dans le quotidien de sa sœur, l'accaparant de toute part et prenant même son identité. Toutes les deux vont vivre ensemble sans jamais dévoiler l'existence de cette dernière arrivée.  Une vieille voisine va alors décéder et les deux sœurs vont dérober le magot de la défunte mais c'est sans compter sur les membres d'une secte qui vont vouloir à tout pris récupérer le magot. Anna, une femme inquiétante et transgressive va alors entraîner Annie, beaucoup plus discrète dans un véritable jeu de cache-cache et les deux sœurs vont alors fuir en camping-car pour un road- trip en Bretagne poursuivi par l'amant d'Annie, son fils et le marchand de pizza voisin et ami de cette dernière. Un évènement inconnu va alors clore cette cavale et nous laisser dans un flou démentiel.

Du coté de l'écriture: La plume d'Anita Fernandez est fluide, addictive et inquiétante, le livre refermé le lecteur est toujours dans l'interrogation de cette fin peu banale. Qui est vraiment cette sœur débarquée de nul part ? Pourquoi cette intrusion dans la vie d'Annie et qu'est il arrivé à cette dernière? Un polar noir, psychologique qui fait froid dans le dos...

En conclusion: J'ai vraiment beaucoup aimé ce thriller, même si beaucoup d'interrogations restent quand même sans réponse à la fin du roman le lecteur devra se faire sa propre opinion en refermant le roman.  Le livre se lit d'une traite, les pages défilent toutes seules et la plume de l'auteure est vraiment inquiétante, noire mais extrêmement bien élaborée.

Extraits:

Qui est-ce? Quelqu'un de proche qui se moque de moi? Quelqu'un que je n'ai pas vu depuis des années et que je ne reconnais pas?
Un correspondant d'un forum de discussion qui a dégoté mon numéro? Un dragueur téléphomane? 
-Mais vous êtes qui ?
-Votre sœur.  

Le jeu de cache-cache s'épuisait. Nous avions troublé les commerçants qui me voyais descendre la rue avec une blouse rouge et la remonter avec une blouse verte; inquiété mes collègues correcteurs et obtenu un congé; aiguisé la passion de Clément; mis hors d'état de nuire la sorcière.

Elles s'étaient parfaitement réparti les taches: ‹‹ Tu vas le cueillir à la gare, je vais déposer les billets à la banque. Tu l'accompagne chez le notaire, je me tape l’enterrement. Vous dînez chez Guerini/Pizza, je dors chez Clément ›› à chaque étape un message prévenait de l'échange d'entrée en scène. La mise en place était au point, sauf qu'il y avait un premier hic et de taille: ‹‹ Nico, bien arrivé mais avec mage, à toi de gérer nouvelle donne. ››    

    Cette lecture fait partie de mon Challenge si j'étais un livre..

« Que vous aimiez Jean-Louis Fournier. ou Le livre sans nom., Bret Easton Ellis. ou Alexandre Jollien., Babelio vous invite toute l’année à partager vos critiques de livres. ou à lire les critiques littéraires de la presse. en allant sur Babelio.com. 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire