mercredi 4 novembre 2015

Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley

Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley

Broché:  384 pages
Éditeur :Mosaïc
parution : 09 septembre 2015
Collection: Mosaic B
13€90

amazon.fr   

Deux jeunes filles vont braver leur entourage respectif pour vivre librement

Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah.
Rien que des mensonges?
1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent ― parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté.
C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer ― parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…
Un roman insolent, vrai, courageux et poignant.

Mon avis: Je remercie tout d'abord les éditions Mosaic et Babelio pour ce magnifique partenariat. 
"Des mensonges dans nos têtes" est le premier roman Robin Talley  et je peux vous dire que cette histoire  est vraiment une magnifique  révélation, Ce roman   met en avant l'énorme  talent  d'écriture mais surtout il nous révèle une véritable sensibilité.  Cette histoire est une fiction, oui mais elle nous conte un pan de l'histoire forcément dur et pas réellement lointain, nous faisant passer tout en émotion un véritable  message qui reste malheureusement bien trop d'actualité encore .
 
Nous nous punissons nous-mêmes pour des fautes qui n’existent que dans notre tête et nous finissons par nous convaincre que ce que nous faisons, nous pensons, est mal.

Du coté de l'histoire: Nous sommes dans les années 50, Sarah aurait pu terminer son cursus  à St Johns, un lycée réservé aux noirs, elle aurait continué à participer sans encombre aux concerts donnés par sa chorale, elle serait aller au bal de promo et aurait continuer ses études sereinement mais au lieu de ça, la voilà qu'elle rentre à Jefferson, un  lycée constitué exclusivement de blancs et qui sont loin d'accepter la venue de jeunes noirs dans leur univers. Tout ceci parce que ses parents sont engagés dans le mouvement pour l'intégration des jeunes noirs dans ces écoles jusqu'à ce jour, exclusivement réservées aux enfants blancs. Alors elle, sa petite sœur et 9 autres jeunes noirs vont rentrer dans un monde de brutes, de bêtises et de discriminations. Bien-sur, ils ont été tous prévenus que rien ne serait facile mais qu'ils fallaient qu'ils tiennent bon pour faire bouger les  choses et être ainsi accepter comme tout être humain qui se respecte.
Ce premier jour de rentrée,  c'est avec la peur au ventre que tous franchissent les portes de ce nouveau lycée, et ce premier jour va être d'une violence verbale et physique significative de ce qu'ils vont devoir endurer face à cette discrimination. Les insultes raciales pleuvent, les agressions verbales et physiques sont omniprésentes et bien-sur aucun adulte n'est là pour les défendre, soient ils cautionnent, soit ils ferment les yeux mais personne  ne se met  au milieu de tout cela. Nous allons donc suivre plusieurs mois d'acharnement racial qui font la vie de ces jeunes .
 Un jour, Sarah va devoir se mettre avec deux autres filles pour un devoir de groupe, avec la force qui la caractérise, elle va réussir à se confronter avec elles et va même jusqu'à donner son avis sur la société américaine et cette discrimination perpétuelle. Linda qui pourtant est habituée à vouer une haine à ces étrangers va alors commencer à réfléchir et ces certitudes vont alors commencer à s’égrener mais notre héroïne l'a très justement compris, dans la vie rien n'est vraiment acquis et il reste encore beaucoup de chemin à faire pour parvenir à ce que les choses et les mentalités changent réellement.
Intelligents et ségrégationnistes, c'est possible ça? Où est la logique? Où a germé l'idée de séparer les gens en fonction de la couleur de leur peau?

Du coté de l'écriture: wow wow , un énorme bravo à cette auteure,pour sa plume si magnifique, le sujet enfin les sujets ne sont pas faciles à aborder en littérature (jeunesse ) mais aussi dans la vie actuelle, là Robin Talley, nous parle de la discrimination raciale mais aussi de l’homosexualité qui est souvent sujet à une autre discrimination d'ailleurs et tout est vraiment extrêmement bien abordé, nuancé mais avec la rage et les sentiments qu'il faut. Sa plume est fluide, posée, imagée et les différents points de vue sont justement bien dosés et franchement réalistes. Alors oui c'est une fiction mais elle nous parle de réalités qui ont existé il y a une soixantaine d'années et qui existent à l'heure actuelle malheureusement trop encore. 
C'est un roman touchant, émouvant mais aussi révoltant par sa justesse des faits. J'ai adoré les personnages de Sarah mais aussi de Linda qui va elle se poser les bonnes questions, elle n'aura certainement pas toutes les bonnes réponses mais elle va évoluer tout au long de ce roman. J'ai vraiment adoré cette authenticité qui nous prend aux tripes, nous révolte aussi.


En conclusion:  Ce livre est un réel coup de cœur, un condensé d'émotions qui j'espère sera lu par bon nombre de personnes, adolescents mais aussi adultes, car il s'adresse à tout le monde. Les sujets  abordés sur le racisme et l'homosexualité sont des sujets toujours d'actualité et qui sont dans ce livre traités avec une très belle justesse et un magnifique réalisme.


Merci encore à Babelio et aux éditions Mosaïc pour m'avoir permis de découvrir cette pépite.

Extraits: 

C'est la première personne de couleur que je fréquente. Je croyais qu'ils étaient tous les mêmes, comme ceux dont parle papa - les fainéants trop bêtes pour entrer dans notre lycée, les criminels que l'on doit tenir à distance des femmes blanches.
Je ne savais pas qu'il y avait d'autres genres de Noirs. Des gens comme elle.
A part la couleur de sa peau, je ne pense pas que Sarah soit vraiment différente de moi.

Par exemple, si je lui dis que la ségrégation existe depuis toujours dans la loi, elle me répond que quand une loi est mauvaise il fait la changer - depuis toujours.
Si je lui dit que Dieu a placé chaque race sur un continent à part pour que chacun reste de son côté, elle répond que ce sont les Blancs qui ont semé la pagaille dans tout ça en amenant les Noirs ici comme esclaves. Après avoir débarqué en Amérique alors qu'il y avait déjà des Indiens.  
  
Quand je lui parlais, il se passait quelque chose. Quelque chose en moi - comme un incendie, et ce n'était pas que de la colère. Quand j'étais près d'elle, j'avais l'impression que le sang dans mes veines se mettait à chanter. Même les jours où je me sentais triste et vide avant de la voir.
Avec elle, je n'avais pas besoin d'être polie, pas besoin de peser chaque mot avant de le prononcer. Après toute une journée passée à me retenir de répondre à toutes les méchancetés qu'on me lançait, j'avais enfin le droit de dire ce qui me passait par la tête. Je me sentais merveilleusement libre. 


http://www.editions-mosaic.fr/

 

« Que vous aimiez Jean-Louis Fournier. ou Le livre sans nom., Bret Easton Ellis. ou Alexandre Jollien., Babelio vous invite toute l’année à partager vos critiques de livres. ou à lire les critiques littéraires de la presse. en allant sur Babelio.com. 

3 commentaires:

  1. Je ne lis que des bonnes chroniques sur ce livre, il est dans ma PAL...à lire très vite donc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui il est vraiment émouvant je te la conseille vraiment

      Supprimer
  2. Ca a été aussi un énorme coup de coeur, j'ai eu les larmes dès le début. Des livres comme ça, il en faut encore et encore !

    RépondreSupprimer