samedi 29 août 2015

Alice et le miroir des maléfices (chroniques de Zombiland Vol:2) de Gena Showalter

Alice et le miroir  des maléfices (chroniques de Zombiland Vol:2)  de Gena Showalter  



 Broché: 528 pages
Éditeur : Harlequin
Parution :  26 février 2014
Collection : Darkiss
15€90


amazon.fr 

Quel mal ronge donc Alice ? Depuis quelque temps, elle entend deux cœurs battre à l’intérieur d’elle, comme si une autre Alice se développait en elle. Pourtant, aucun de ses amis ne semble voir le changement. Ni entendre la voix qui chuchote à ses oreilles quand elle croise son reflet dans le miroir. Mais, un soir, le doute n’est plus permis : horrifiée, Alice ne se reconnaît plus dans la glace: un double maléfique vient de naître, doué d’une vie propre et prêt à faire voler le miroir en éclats pour prendre le contrôle…

Mon avis:  Ce livre était présent dans ma PAL depuis sa sortie soit plus d'un an, j'avais une certaine appréhension en le sortant car mon genre littéraire a évolué depuis ce temps et les Zombies et moi on est plus aussi amis qu'auparavant mais me replonger dans l'univers d'Alice a été en fin de compte une réelle belle surprise.

Du coté de l'histoire: Nous retrouvons Alice, elle adore toujours autant tuer les zombies et sa relation avec Cole, son petit-ami la rend épanouie. Mais un soir de patrouille, tout bascule, Justin est mordu par un zombie et la mord à son tour. Grâce à l'antidote, L'adolescent se rétablit très vite mais malheureusement ce n'est pas le cas d'Ali. Depuis cette fameuse morsure, elle sent constamment une présence au fond d'elle. Elle croit devenir folle jusqu'à ce qu'elle comprenne réellement qu'une part d'elle-même est devenue zombie, un zombie qui essaye de prendre le contrôle de son corps...

 
Du coté de l'écriture: Ce second opus commence très très vite et le rythme ne ralenti jamais. Les évènements s'enchaînent si vite et bien que les pages tournent toutes seules . LA plume de l’auteure est superbement travaillée, les personnages sont toujours aussi  sympathiques, l'intrigue est percutante, on ne s'ennuie pas un seul instant. La double personnalité d'Alice est bien sûr, au cœur de l'histoire et quelques scènes m'ont donné quelques palpitations : ) J'ai adoré retrouvé l'humour percutant d'Alice, elle est tout aussi bornée et impulsive que dans le premier volume. Quelques nouveaux personnages vont aussi renouveler l'histoire.




En conclusion: "Alice et le miroir des maléfices" est un second tome beaucoup plus obscur et plus mature que le premier. On entre dans l'action dès le début du livre et on ne peut s'en détacher avant la fin. C'est un livre qui se lit relativement vite avec des personnages toujours aussi attachants. 


Extraits:
 
Je me suis réveillée en sursaut, trempée de sueur et le souffle court, avec dans la tête les bribes d’un nouveau rêve à propos de l’accident. J’avais vu ma mère tendre la main vers moi ; j’avais senti l’extraordinaire chaleur qui s’en dégageait et je l’avais entendue m’appeler. Puis j’avais vu les zombies. Après avoir dévoré mon père, ils s’approchaient de la voiture comme en glissant pour en extraire ma mère — leur dessert.
Elle avait résisté, une expression de panique sur le visage. De nouveau, elle avait crié mon nom.
— Alice ! Alice !
J’avais tenté de saisir sa main, suppliant les créatures de la lâcher.
Puis plus rien.
Et maintenant j’avais envie de pleurer.
Pourquoi ces visions ? Ce qui se déroulait dans mes rêves ne s’était pas produit en réalité.


Un hurlement suraigu m’a déchiré les tympans. Des filets de sueur se sont mis à couler sur mon front et le long de mon dos. La chambre autour de moi tournait et tournait sans cesse ; j’ai perdu l’équilibre et je me suis mise à tituber, à pencher… à pencher encore… une vive douleur a envahi le côté droit de mon corps. J’avais dû tomber sur le parquet.
A l’aide, ai-je tenté de crier — mais aucun mot n’est sorti de ma bouche. Mon cœur s’est mis à battre encore plus vite et plus fort. Mes poumons se sont contractés, et la brûlure s’est intensifiée. Mes mains et mes pieds s’étaient transformés en blocs de glace.
Etais-je en train de mourir ? Il n’y avait pas d’autre explication.
J’ai rampé jusqu’au bureau, tendu la main à l’aveuglette pour trouver mon téléphone, avec pour seul résultat de faire tomber la lampe. Il y a eu un bruit de verre brisé sur le sol.
Il fallait que j’alerte Cole par texto — non, pas Cole. Mamie. Voilà. Elle viendrait à mon secours — car elle m’aimait vraiment, elle. Mais je n’arrivais pas à distinguer le clavier. La chambre ne cessait de tourner autour de moi.




J’ai bondi sur mes pieds et regardé autour de moi, luttant de mon mieux contre un accès de panique. Pourtant, j’avais conservé le contrôle de mes émotions. Ce qui m’arrivait… impossible !
— Un problème ? m’a demandé Kat.
Faim, faim, faim.
FAIM.
Blesser. Mutiler. Tuer.
Vite…
—  Ali ? Tes yeux…, a lancé mon amie.
Non ! Le souffle court, en titubant, je me suis éloignée du petit groupe. Reeve s’est levée et a tendu la main vers moi, mais Ethan l’a saisie par le bras et l’a tirée derrière lui pour la protéger, comme s’il venait de me pousser des cornes, des crocs et une queue.
Ce qui n’était pas impossible.
FAIMBLESSERMUTILERTUERVITE.

Cette lecture fait partie de mon challenge Jeunesse/Young Adult [2014-2015]
Cette lecture fait partie de mon challenge de l'été 
 
 Cette lecture fait parti de mon Challenge: Compte tes pages [2015/2016]
 
 Cette lecture fait parti de mon Challenge 1 mois/1000 pages [2015]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire