mardi 18 août 2015

L'élite : la sélection livre II de Kiera Cass

L'élite : la sélection  livre II de Kiera Cass 

Broché:   360 pages

Éditeur : R-jeunes adultes
Parution : 18 avril 2013
Collection: R
  16€90
 

amazon.fr 

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

Mon avis: Après le premier tome que j'avais adoré, j'ai enchainé avec celui-ci qui, pour ma part est encore mieux que le premier tome qui était déjà excellent  

Du coté de l'histoire: Nous retrouvons les sélectionnées qui ne sont plus que six à se battre  pour le cœur de Maxon et pour la couronne. Elles constituent l’élite. Dans un contexte politique devenu de plus en plus difficile et dangereux, America cherche à savoir de qui de Maxon ou d’Aspen elle est vraiment amoureuse. Entre les attaques de plus en plus fréquentes des renégats et les relations des plus tendues avec le Roi, America arrivera t'elle à gagner le cœur de Maxon ?aura t elle les épaules d’une future princesse ?

Du coté de l’écriture:  J'ai vraiment adoré ce tome car il y a de plus en plus d'action, nous suivons le triangle amoureux entre nos protagonistes mais nous suivons également les assauts des renégats venus du Nord et du Sud. Entre complots et découvertes d'une monarchie pas si blanche que ça nous ne savons plus vraiment où nous en sommes et ça s'est vraiment agréable dans l'histoire. Les personnages sont toujours aussi attachants, notamment Maxon que je trouve de plus en plus chou. Nous découvrons également les personnalités des autres candidates plus en profondeur. La plume de l'auteure est toujours égale au premier tome, fluide, agréable mais elle réussit à poser ici, une trame des plus intéressante.

En conclusion: J'ai tout simplement adoré ce tome, j'ai l'impression que cette saga va crescendo et que plus on avance dans l'histoire,plus elle est aboutie, ce tome est pour moi un réel coup de cœur, je l'ai dévoré en très peu de temps et je reviens vers vous rapidement, pour ma chronique du troisième opus l'élue que j'ai également lu dans la foulée .

Extraits: 
Le prince Maxon Schreave, héritier du trône d’Illeá, m’a avoué ses sentiments il y a moins d’une semaine. Et si je lui rends la pareille, si je lui ouvre mon cœur à mon tour, il m’a promis de clôturer la compétition. Je me demande parfois, un peu par jeu, quel effet cela ferait d’être la bien-aimée de Maxon. Le problème, c’est qu’il ne m’appartient pas. Il y a ici cinq autres filles – des filles qu’il voit en tête à tête, à qui il chuchote des mots doux. Cinq rivales. Un autre problème se présente : si je me lie à Maxon, alors je dois me lier à la couronne, et j’ignore encore ce que cela implique en réalité.
Et, troisième problème, il y a Aspen.
Aspen n’est plus mon petit ami au sens strict du terme – on a rompu juste avant que ma candidature ne soit retenue dans le cadre de la Sélection – mais le jour où il est apparu au palais dans son uniforme de garde royal, tous les souvenirs que je tentais d’effacer de ma mémoire m’ont rattrapée. Je mets quiconque au défi de réussir à tirer un trait sur son premier amour…
 
Je suis à la lettre les instructions qu’Aspen m’a transmises hier soir et je m’introduis dans une pièce éclairée par le faible crépuscule qui filtre à travers les voilages en mousseline.
— Tu es là ?
À peine ai-je refermé la porte derrière moi qu’Aspen me cueille dans ses bras. Même dans la pénombre, la joie qui s’affiche sur ses traits est indéniable.
— Ce que tu m’as manqué, America !
— Toi aussi, tu m’as manqué. J’étais tellement occupée avec cette réception, j’ai à peine eu le temps de souffler.
— Je suis content que ce soit fini. Tu as trouvé sans problème ?
— Aspen, tu es trop bon pour le poste que tu occupes.
Son idée pour que nous nous retrouvions discrètement était d’une simplicité enfantine. Comme la reine ne régit pas le palais avec la même poigne que le roi, ou qu’elle a les idées ailleurs, la discipline s’est relâchée. Quoi qu’il en soit, elle nous a laissé le choix pour le dîner : soit on nous le livre dans notre chambre, soit nous descendons dans la Salle des Banquets. J’ai dit à mes femmes de chambre que je me rendais dans la salle à manger commune mais je me suis contentée de traverser le couloir et de m’introduire dans la chambre qu’occupait Bariel. D’une simplicité enfantine, vraiment.
 
Un souvenir me revient en mémoire. Il n’y a pas très longtemps, Maxon et moi avons échangé notre premier baiser. C’était tellement inattendu que je m’étais écartée de lui, ce qui l’avait plongé dans l’embarras. Je lui ai suggéré, sur le ton de la plaisanterie, d’effacer cette scène et d’implanter un nouveau souvenir dans notre cerveau. C’est alors qu’il m’avait répondu : America, on ne peut pas défaire ce qui a été fait. Ce à quoi j’avais répliqué : Bien sûr que si. Qui le saura, à part vous et moi ?
Mais la Sélection tout entière ne fonctionne que sur l’apparence. Si les journalistes nous posent des questions sur notre premier baiser, leur dirons-nous la vérité ? Ou garderons-nous certains secrets pour nous, afin de ménager les apparences, en les emportant dans la tombe ?
 
— Mademoiselle ? Il apparaît que l’attaque dirigée contre la famille de mademoiselle Natalie était une manœuvre visant à mettre fin à la Sélection. Ils ciblent vos proches afin de vous atteindre. Nous avons dépêché des soldats dans votre province pour qu’ils assurent leur protection. Le roi a interdit à quiconque de quitter la Sélection.
— Et si l’une des concurrentes souhaite partir ? proteste Maxon. Nous ne pouvons pas les retenir contre leur gré…
— Vous devrez consulter le roi à ce sujet, Votre Altesse.
— Vous n’aurez pas à veiller longtemps sur ma famille. Faites-leur savoir que je rentre très bientôt.
— Fort bien, mademoiselle.
— Ma mère se trouve-t-elle dans ses appartements ? demande Maxon.
— Tout à fait.
— Dites-lui que je la rejoins. Et merci pour tout ce que vous avez fait.
Le garde s’éclipse, nous voici à nouveau seuls. Maxon prend ma main dans la sienne.
— Ne précipitez pas les choses. Prenez le temps de dire au revoir à vos femmes de chambre, à vos amies. Prenez un dernier repas. Je sais combien vous êtes friande des petits plats préparés par nos cuisiniers.
 
 
Cette lecture fait partie de mon challenge Jeunesse/Young Adult [2014-2015]

cette lecture fait partie de mon challenge je t'aime moi non plus
Cette lecture fait partie de mon challenge 5 mois, 5 sagas terminées

1 commentaire:

  1. J'avais bien aimé le premier tome : celui-ci est dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer