mardi 5 mai 2015

Prince Captif [1] l'esclave: de C.S PACAT

Prince Captif de C.S PACAT [1] l'esclave




Broché: 288 pages
Éditeur : Milady
Parution : 29 Mai2015
Collection: Romans
 Épreuves non corrigées

amazon.fr


Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...



Du coté de l'histoire : Tout commence après la mort du roi d'Akielos, lorsque Kastor, le demi-frère de Damen, le prince héritier du trône s'empare du royaume . Kastor fait alors passer son demi frère pour mort et l'offre anonymement, comme esclave à Laurent, prince d'un royaume ennemi, le royaume de Vere .

Laurent, est un homme très froid mais d’une beauté presque angélique, il a toutes les raisons de détester le peuple d’Akielos et ne ménage pas son nouvel esclave. De plus,  les complots politiques se déchaînent  et le danger rôde tout autour de nos protagonistes. Alors, Damen comprend rapidement que pour survivre et avoir une chance de s'échapper de cette  prison , il faut absolument qu'il réussisse à  mettre en veilleuse ses instincts de mâle dominant et qu'il parvienne à ravaler pour quelques temps sa fierté afin de s'allier à Laurent. Mais bien sure cette alliance ne pourra se faire sans une soumission totale à son geôlier. Parviendra-t-il  à s'entendre avec son bourreau ? Réussira t-il à se libérer pour enfin sauver son royaume qui semble lui aussi en péril ?


Du coté de l'écriture:  La plume de l'auteure  est fluide et se lit très facilement, on est rapidement emporté dans l' histoire qui en plus, n'est pas banale du tout. Elle réussie d'une main de maître à créer une forme d'érotisme très chic malgré quelques scènes à mon avis très hard.
C.S PACAT a un style d'écriture simple mais sa plume est réellement addictive. Tout est décrit dans le moindre  détail avec un vocabulaire très  précis et superbement adapté à l'histoire et aux lieux, sans pour autant être trop lourd et difficile à suivre. J'ai été, sans aucune difficulté, transportée  dans ce Royaume  avec ses princes, courtisans et leur nombreux esclaves. Les pages se tournent rapidement sans qu'on s'en aperçoive.
Un petit bémol tout de même, la romance M/M que j'attendais, dans ce premier tome n'est pas vraiment présente mais je pense qu'elle va arrivée dans les prochains tomes et que celui-ci est une très belle approche de ce que nous allons découvrir ensuite.


En conclusion: Même si je m'attendais à une toute autre histoire il faut bien avouer que j'ai vraiment adoré ce roman, être plongée ainsi dans cet univers a été pour moi une réelle belle découverte. L'écriture de l'auteure est juste magnifique et ce premier tome donne vraiment envie de découvrir le prochain que je ne manquerais pour rien au monde, j'ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures de ces deux princes totalement différents mais qui se ressemblent tout de même beaucoup.
 La couverture et le titre reflètent à merveille le ton du roman et j'ai trouvé cette couverture  vraiment magnifique.
Une auteure à découvrir



Je tiens à remercier chaleureusement Babelio pour cette  Masse critique privilégiée ainsi que Milady pour l'envoi de ce merveilleux roman qui m'a fait passer un réel beau moment de lecture et une très belle découverte livresque.






« Que vous aimiez Jean-Louis Fournier. ou Le livre sans nom., Bret Easton Ellis. ou Alexandre Jollien., Babelio vous invite toute l’année à partager vos critiques de livres. ou à lire les critiques littéraires de la presse. en allant sur Babelio.com. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire