dimanche 14 janvier 2018

Isis 1.60m, 13 ans, 82 kilos de Sophie Rigal-Goulard

Isis 1.60m, 13 ans, 82 kilos de Sophie Rigal-Goulard 

Broché:  160 pages
Éditeur :Rageot
Parution :    7 février 2018
Collection :   Romans
6€90
amazon.fr
Isis a décidé d’écrire à son père. Elle ne le connaît pas mais a réussi à obtenir son adresse. Elle veut lui confier qui elle est aujourd’hui. Car si Isis porte le prénom d’une reine, ses surnoms au collège sont lourds à porter : Big Mamma, Grosse Dondon… Isis a trente kilos en trop. Mais peu à peu, Malika son amie et un club de théâtre vont changer sa façon de se voir et de se montrer… 


Mon avis: Je remercie tout d'abord les éditions Rageot pour l'envoi de ce  roman jeunesse dans le cadre de notre partenariat, en effet lorsque j'ai vu la sortie de cette histoire, j'ai vraiment eu envie de la lire , le sujet du sur-poids est un sujet très important chez certaines adolescentes et j'avais envie de découvrir comment Sophie Rigal-Goulard allait le traiter , en plus j'aime vraiment beaucoup cette auteure donc ce titre m'intriguait énormément et j'avoue que je n'ai pas été déçue de cette lecture.
Une lecture qui se lit rapidement mais le sujet est extrêmement bien abordé et je suis certaine que beaucoup d'adolescentes pourront s'identifier à la jeune Isis. 
Un roman épistolaire d'une jeune adolescente en sur-poids livrant ses peines à un père qu'elle n'a jamais connu.



Du coté de l'histoire: Isis à 13 ans, l'age où le regard des autres est très important et où chaque parole entendue peut être source de mal être. C'est ce qu'Isis endure depuis déjà pas mal de temps, la jeune adolescente en sur-poids est affublée de beaucoup de surnoms de la part de ses camarades de classe. Elle vit seule avec sa mère qui est très dure avec elle et tente par tous les moyens de la faire maigrir, Isis se sent seule et incomprise, alors elle réussit à découvrir l'adresse de ce père qu'elle n'a jamais vu et décide de lui écrire des lettres lui expliquant qui elle est et ce qu'elle ressent. Lorsqu'une nouvelle professeure de français arrive au collège et lui propose de faire du théâtre, la jeune fille au départ retissante se prend au jeu et trouve par le biais de celui-ci une façon d'exister et d’être également plus proche de son père qui travaille également dans ce théâtre.
Ses lettres touchantes qu'elle envoie à son père permettent également de vider ce trop plein d'angoisse et de désespoir, mais pourquoi ce père qui lui répond de temps en temps n'aborde pas les sujets qu'elle lui demande? Pourquoi se ton est toujours aussi plat et sans contenu? Qui se cache vraiment derrière cette correspondance?


Du coté de l'écriture :  La plume de Sophie Rigal-Goulard est très percutante, pas de fioritures  trop exagérées, elle va droit à l'essentiel.
J'ai beaucoup aimé le fait qu'elle aborde ce sujet de sur-poids par le biais d'une correspondance avec ce père qu'elle ne connait pas.
Le  ton est juste, les effets de surprise sont extrêmement bien trouvés et  la forme épistolaire est judicieusement bien abordée .

En conclusion : Un roman émouvant avec une jeune Isis très touchante, une histoire dure et triste à la fois mais malheureusement sur un sujet bien trop réel.
J'ai une fois encore adoré la plume de Sophie Rigal-Goulard, toujours aussi addictive , elle a réussi en très peu de pages à me balader avec cette histoire de correspondance épistolaire.
Un roman que je conseillerais aux jeunes adolescentes en sur-poids mais aussi aux jeunes qui sont plutôt du coté des bourreaux , ils pourront également découvrir le mal qu'ils font avec de simples paroles blessantes.
http://www.rageot.fr/

Un roman qui sortira le 07 février prochain 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire